Définition: Bullion, origine

Nous avons trouvé la véritable origine du terme bullion. Vous connaissez probablement le mot parce que vous l’avez lu dans des articles sur l’or ou par l’intermédiaire de la London Bullion Market Association. Étonnamment, il n’est pas aussi britannique qu’on pourrait le croire, mais il est français.

 Bullion, lingot

Bullion est un mot anglais désignant « lingot », pour l’or et l’argent.  Si on utilise les dictionnaires et les traducteurs en ligne, on peut avoir généralement les résultats suivants : lingots d’or, lingots d’or, lingots d’argent, lingots d’argent. Selon le dictionnaire de l’Université de Cambridge, le mot lingot correspond à des lingots d’or ou d’argent qui n’ont pas été transformés en pièces de monnaie.

Il est aussi utilisé en français pour bullion coins. Le pays d’origine du mot anglais bullion n’est donc autre que la France. En fait, d’après de nombreuses recherches, il semblerait que deux théories coexistent pour expliquer l’origine du mot bullion, toutes deux du côté de la Manche.

Claude de Bullion

L’une des théories associe le terme bullion à Claude de Bullion (1569-1640), le directeur financier sous le règne de Louis XIII. C’est lui qui, en 1640, créa Louis d’or et initia la réforme du système monétaire. Entre métaux homonymes et métaux précieux, il était facile de faire le lien entre Claude et le lingot d’or comme un lingot ! Mais très peu de sources corroborent cette explication : il n’y a aucune source officielle ou crédible sur la façon dont le nom de famille de ce monsieur peut être trouvé dans la patrie des Spice Girls. Et si cette théorie dorée était trop belle pour être vraie ? Et si ce n’était qu’une coïncidence ?

À noter que la commune de Bullion, située dans les Yvelines et anciennement appelée Boulon, porte bien son nom pour ce Claude. Il décide de la rebaptiser en 1621 après avoir acquis la seigneurie.

Bullion ou bouillon ?

En faisant une petite recherche dans les dictionnaires anglais en ligne, il n’y avait aucune trace de Claude de Bullion. L’étymologie, en revanche, nous apprend que le mot bullion vient de l’anglo-normand : une langue dérivée de l’ancien français et parlée à la cour d’Angleterre au Moyen Âge. Bullion viendrait alors du vieux français « boillon », qui signifie aussi « bouillon ».

Selon le dictionnaire Merriam-Webster et d’autres sources similaires, la première utilisation connue du mot lingot en relation avec les métaux précieux remonte au XIVe siècle, il sera donc bien antérieur à Claude de Bullion. Un autre facteur qui va dans ce sens est le concept de bullisme, né dans l’Espagne du XVe siècle (précurseur du mercantilisme), qui mesure la force et la richesse d’une nation par le nombre de pièces d’or et de métaux précieux que possède ce pays.

Acheter des bullions

Pour acheter des pièces d’or ou des lingots d’or, il est préférable de toujours faire appel aux services d’une agence bancaire ou à un courtier spécialisé.

Dans tous les cas, vous devez passer un ordre, tel que l’achat ou la vente d’actions en bourse. Vous pouvez placer un ordre « au marché » ou « à cours limité ». Dans le premier cas, votre achat ou vente se fait dans la cotation suivante. Dans le second cas, c’est-à-dire si le prix atteint le prix que vous avez défini (votre commande peut être partiellement exécutée).

Il est préférable d’éviter les banques qui offrent des commissions et autres frais ainsi que leur manque d’expérience dans ce domaine. Le mieux est de collaborer avec un courtier accrédité. Pour cela, préférez Paris à la Province (en général, les frais sont moins élevés que dans la capitale) et de préférence les transactions sécurisées par Internet (là encore pour réduire le montant des frais). Dans tous les cas, jouez de manière compétitive et renseignez-vous à l’avance sur la réputation de votre intermédiaire.

Découvrez aussi nos articles de Blog