Définition : Extraction de l’or

L’extraction de l’or représente l’ensemble des techniques ou activités artisanales permettant de séparer l’or de ses minerais. Elle implique donc plusieurs procédés qui sont généralement combinés. Autrefois, l’or était extrait par concassage, lavage et chauffage. Cela permettait d’obtenir de la poudre d’or.


On distingue trois principales techniques d’extraction de l’or : l’amalgamation, la cyanuration et la gravitation. La méthode d’amalgamation permet d’unir les paillettes d’or au Mercure formant ainsi un mélange pâteux après une concentration par gravité. Le mélange sera par la suite chauffé au four afin de récupérer l’or, car le point de fusion du Mercure est inférieur à celui de l’or. Le Mercure se détache donc de l’or à une haute température. Cette technique présente quelques limites, notamment en ce qui concerne le taux de récupération. Il est estimé à près de 60 %. Elle permet en effet de dissocier uniquement que le Mercure alors que d’autres métaux peuvent rester attachés à la masse aurifère. Cette technique d’extraction artisanale de l’or présente des problèmes d’ordre écologique et sanitaire. La toxicité du Mercure sur la faune et la flore nécessite une limitation des quantités de Mercure utilisées. Elle est souvent utilisée sur les sites de gisements de l’or d’Amazonie et d’Afrique.


La cyanuration est axée sur la solidité du métal précieux. Ce dernier est soumis à une solution de cyanure de sodium diluée. Cette technique exige au préalable le concassage du minerai. La moulure sera par la suite versée dans une solution. On passe le mélange au filtre pour une désoxygénation. On ajoute à la solution de la poussière du zinc pour déclencher le processus de précipitation permettant de condenser le métal précieux au fond de la cuve. Une nouvelle filtration favorise la récupération de la quantité de l’or. Les métaux précieux récupérés seront fendus et condensés sous forme de barre. La solution aurifère utilisée lors de la métallurgie de l’or doit être détruite suivant une procédure bien définie. La solution de cyanure est hautement toxique. La dernière technique d’exploitation aurifère (la gravitation) est basée sur la différence de densité entre le métal jaune et les autres métaux.

Découvrez aussi nos articles de Blog