Définition : Chevalière en or

Généralement, lorsque l’on s’intéresse à la famille des pièces décoratives, la première bague qui vient à l’esprit est la chevalière en or. Autrefois portée par les membres des familles aristocratiques, elle est aujourd’hui accessible à tous. Les hommes et les femmes peuvent en porter une. Cependant, il y a quelques détails à connaître pour choisir le bon modèle pour vous. Comment y parvenir ? Il est temps de démêler l’histoire du cercle symbolique pour répondre à cette question.

Métaux pour les chevalières

Dans le passé, les bagues de signe étaient en or, en or blanc ou en argent. Mais au fil du temps, certaines habitudes sont restées et d’autres se sont ajoutées. Les baguistes peuvent combiner l’or et l’argent pour concevoir des chevalières. Ce mélange de métaux précieux contribue à réduire les coûts de production de grandes bagues, tout en affectant également la couleur. Finalement, nous obtenons un accessoire avec un contraste parfait.

Les chevalières peuvent aussi être des bagues en argent. Non seulement ils sont de grande qualité, mais ils sont également facilement réglables. En utilisant de l’argent, le fabricant peut créer un accessoire lourd et la taille de la bague restera optimale. Par exemple, il pourrait concevoir une bague en argent avec un trou creux.

Pour ces modèles, le plateau est orné d’une gravure représentant les armoiries d’une famille. De même, il est toujours possible de créer une gravure en relief. Il met en valeur l’esthétique de la bague et son design : lettres, blason, logos, sculptures… Pour cette forme, le fond argenté est généralement noirci. Le but est de révéler le contraste des couleurs.

En plus de la bague en or et en argent, l’accessoire peut être réalisé à base de platine et d’acier inoxydable. Dans tous les cas, il a une haute valeur symbolique.

Un bijou hautement symbolique

La chevalière en or est un symbole culturel et social. Il marquait l’attachement, qu’on le veuille ou non, à une famille, un clan ou un groupe aristocratique. Traditionnellement, il était réservé aux personnes issues de familles aisées. Dans la Rome antique, c’était un signe reconnaissable d’appartenance à l’équipe équestre.

Cependant, la bague iconique ne sert qu’à rendre hommage à sa famille ou à ses ancêtres. Preuve, au Moyen Âge, elle était portée par des personnes qui n’étaient pas des nobles, mais plutôt par des militaires.

S’il est porté par un noble, alors l’anneau est un bijou qui caractérisée cette dernière personne ou sa famille.

La bague peut aussi être une extension de votre personnalité. C’est pourquoi il ne s’agit plus seulement des initiales d’une personne ou du blason familial. Il peut porter différentes inscriptions. Si vous offrez une chevalière en or, vous pouvez faire graver le lieu préféré du concerné, son métier, sa passion, sa devise ou le symbole qu’il aime.

Pourquoi se procurer une chevalière

Bien sûr ! Enfin, la chevalière en or est un bijou unique qui offre de nombreuses possibilités. Il peut être utilisé pour se conformer aux traditions de ses ancêtres. En effet, la bague signée servait à justifier l’appartenance de son porteur à une famille royale ou à une certaine classe politique. De plus, une telle utilisation était si courante au Moyen Âge et dans la Rome antique, qu’un seul type de personne portait une bague symbolique.

En revanche, porter cet accessoire permet d’exprimer son imagination. En effet, le bijou peut avoir de multiples inscriptions différentes. Vous pouvez insérer les initiales du destinataire. Ou, vous pouvez écrire son nom au complet, tant qu’il y a suffisamment d’espace pour l’accueillir. De nombreuses personnes utilisent également cet accessoire pour montrer leur passion pour une activité.

En matière de design, de nombreux choix sont possibles. Vous pouvez commander une bague en or, or blanc, or jaune ou acier inoxydable. De plus, les accessoires peuvent inclure des pierres précieuses selon les souhaits de l’utilisateur. Enfin, s’il y a un facteur qui peut limiter la personnalisation d’un accessoire, c’est bien l’imagination d’un homme… et parfois son portefeuille.

Découvrez aussi nos articles de Blog