Définition : Coin

En numismatique, le coin est une pièce de métal où l’on grave en creux l’empreinte d’une monnaie. En général, il est en acier et est cylindrique.

Les pièces sont frappées à l’aide de deux matrices, une queue et une face. Au fur et à mesure de la frappe, les coins s’usent et le passage d’un état « coin fleur » à un état écrasé devient de plus en plus prononcé. Ainsi, l’expression « fleur de coin » ne se réfère pas à l’origine à l’état de conservation de la pièce, mais à l’état de la pièce.

On garde cependant le nom « FDC » pour la monnaie, car il est attesté au moins puisque le dictionnaire de Furetière est encore assez ancien pour être digne de respect.

Or, l’état de conservation des ateliers est essentiel pour évaluer une monnaie qu’une monnaie atteint et surtout dépasse Splendide. Pour apprécier l’état de conservation des coins, observez les détails les plus fins de la pièce à la loupe : ce sont les détails qui s’estompent le plus rapidement. Les différences résident souvent dans les détails les plus fins de la pièce et sont donc comparées à des photographies de référence, dans la présentation du panneau.

Les caractéristiques d’un coin

Les coins disposent d’un axe qu’on peut calculer. Pour cela, il faut prendre la partie entre le pouce et l’index. L’œuvre doit alors être tournée de 180°, comme tourner les pages d’un livre, de gauche à droite ou inversement, mais pas de haut en bas. Dans le cas où l’autre côté est dans le même sens, c’est un coup de médaille, se dirigeant vers 12 h. Dans la situation inverse, il s’agit d’une pièce de monnaie, orientée à la position 6 heures. Il est fréquent de constater des disproportions de tous degrés sur les monnaies anciennes. Il est essentiel de toujours penser que la partie supérieure du motif représente les aiguilles de l’horloge.

Le poinçon est généralement un poinçon métallique cylindrique qui est gravé de sorte que lorsque le tambour à pièces est touché pendant le processus de frappe, ce type de moule sera gaufré. Lorsqu’une pièce est frappée à la main, on peut distinguer l’angle du trousseau tenu par la main du dresseur (le tambour est frappé à l’aide d’un gros marteau) et l’angle d’un pieu dont l’autre extrémité est frappée par un gros marteau dont le dos est empêtré dans un bloc de personnes qui ont ramassé du flan pour le battre.

Les avantages d’un coin

Les pièces d’or sont beaucoup plus faciles à détenir et ne nécessitent pas de frais de stockage particuliers, à moins que le détenteur ne décide de les déposer dans une banque. L’achat de pièces d’or présente d’autres avantages importants pour les investisseurs en or, en particulier ceux qui souhaitent les mettre en bourse. Lors d’une situation économique instable et incertaine, il est plus sage de mettre des pièces d’or en bourse. D’autre part, la crise économique est le moment idéal pour acquérir des pièces d’or. En effet, la majorité des investisseurs et détenteurs d’or vendent leurs pièces d’or à des prix imbattables. Si vous avez assez d’argent pour les acheter, c’est le moment idéal pour les acheter. La valeur de quelques pièces d’or soigneusement conservées en temps de crise ne doit pas être sous-estimée. Une fois ces temps difficiles passés, ces pièces d’or peuvent être vendus pour une valeur inattendue. Il est important de noter que peu importe la durée de détention des pièces d’or, elles ne perdront jamais de leur valeur. Au contraire, leur valeur augmentera considérablement après quelques années.

Découvrez aussi nos articles de Blog