Définition : Flan Bruni

En numismatique, le terme « Flan Bruni » est utilisé pour qualifier les pièces de monnaie d’une caractéristique particulière. Un Flan Bruni FB, appelé également Belle Epreuve BE, est une pièce dont le flan et les coins utilisés pour sa frappe ont été spécialement polis au préalable. La pièce obtenue présente un champ d’aspect miroir. On qualifie cette pièce de « flan poli » ou « flan miroir ». Au XIXe siècle, les pièces, Flan Bruni, frappées étaient uniquement réservées aux officiels. Puis à partir du XXe siècle, elles étaient éditées spécialement pour les collectionneurs de pièce. Ces pièces n’ont pas circulé et ont été généralement éditées en quantité limitée. Ce qui fait qu’elles sont rares. Cette rareté fait que ces pièces s’arrachent à prix d’or entre les collectionneurs. Il existe des cas rares où on peut obtenir la qualité Flan Bruni de manière hasardeuse lors d’un changement de coins et avec l’utilisation de flans qui ont été particulièrement soignés et plus brillants. Aux États-Unis, on les qualifie de « Prooflike » et en France des « quasi Flan Bruni ». Ces appellations devenues courantes aujourd’hui ne sont pas, toutefois, répertoriées dans les archives de la monnaie de Paris.

Caractéristiques d’un Flan Bruni 

La valeur des pièces de monnaie de collection est déterminée par trois facteurs : sa valeur numérique, sa qualité de frappe et son état de conservation. Il y a différents niveaux de conservation. La plus haute dans l’échelle est le Flan Bruni (FB) ou Belle Epreuve (BE). Ce sont des pièces uniques et rares. Elles sont frappées en vue d’une collection. Les coins utilisés sont neufs et subissent un traitement particulier de polissage pour assurer leurs qualités. Le flan utilisé est également soigneusement poli. Ce sont ces critères qui permettent d’obtenir l’effet miroir sur la pièce. Il est important de noter que le flan désigne la pièce de métal, généralement ronde, destinée à devenir la pièce de monnaie. Ils doivent répondre à des normes de taille et de poids précis. Les coins sont par contre les morceaux de métal, généralement en acier, et de forme cylindrique, où l’empreinte d’une pièce de monnaie est gravée en creux. Cette gravure, réalisée par un maître-graveur servira à frapper les flans. Une fois le processus de frappe terminée, les pièces Flan Bruni sont retirées manuellement de la presse de frappe. Elles sont ensuite conditionnées dans un emballage spécifique scellé afin d’éviter toute forme d’oxydation et d’altération de sa qualité. La manipulation de ces pièces doit être minimisée, et faite avec des mains gantées afin de préserver leurs brillants d’origine.  

Les avantages d’un Flan Bruni 

Les pièces Flan Bruni (FB) ou Belle Epreuve (BE) sont les pièces les mieux conservées si on se réfère à l’échelle de classification des états de conservation de pièces de monnaie. Viennent ensuite par ordre décroissant les pièces Frappe avec coin neuf ou Brillant Universel (BU), les Fleur de coin (FDC), les Non circulé ou Splendide (SPL), les Superbe (SUP), les Très très beau (TTB) et les pièces Très beau (TB) pour finir.

Pour un collectionneur de pièce chevronné, le Flan Bruni est la catégorie de pièce de monnaie extrême à rechercher. En effet, en plus de leurs états de conservation exceptionnelle, ces pièces sont également extrêmement rares. Leurs prix sont de ce fait très élevés. C’est le cas par exemple de la pièce de 100 francs en or, Napoléon III tête laurée de 1861. Un exemplaire de cette pièce, en qualité épreuve Flan Bruni avec une tranche lisse, de grade FDC65 (Fleur de Coin) est estimé et coté à 100 000 € sur le livre des Monnaies Françaises 1789 – 2015 Éditions Victor Gadoury. La pièce s’est vendue durant une vente aux enchères à la maison Palombo à Marseille en avril 2005.



Découvrez aussi nos articles de Blog