Définition : la conservation

Sécuriser et bien conserver de l’or physique n’est pas une tâche facile. En effet, les cambriolages de domicile sont en hausse ces temps-ci. Il ne suffit pas d’acheter un coffre-fort et de l’installer pour protéger son or des voleurs. Pour le cas des pièces d’or vendues dans des enveloppes scellées par exemple, elles doivent être protégées de l’humidité. Les pièces doivent être stockées de manière à bien conserver leurs emballages et leurs étiquettes sur une longue période. Enterrer ses pièces d’or au fond du jardin se révèle donc être une mauvaise idée ! Le choix de la méthode de stockage ne doit pas se baser sur la solution la moins chère, mais sur la garantie optimale qu’elle présente tant en termes de sécurité que de conservation de l’or dans le temps. L’option de recourir aux services d’une entité spécialisée dans le stockage d’or repose sur le niveau de garantie et des conditions de stockage qu’elle offre ainsi que de la pérennité du prestataire. Il existe également l’option de stockage dans les coffres sécurisés des banques. C’est la solution adoptée dans la plupart du temps même si elle présente quelques inconvénients.

Les caractéristiques de la conservation

Conserver son or à son domicile

Mettre en place un dispositif de sécurisation et de conservation d’or à domicile nécessite quelques conditions essentielles : être propriétaire de la maison, qui doit être sa résidence principale. Afin de réunir les conditions optimales d’une bonne conservation de son or, le lieu de stockage doit être placé dans un endroit discret de manière à être indétectable même en cas de cambriolage. Le propriétaire de l’or doit être la seule personne qui connait le lieu de conservation. Toutefois, par précaution, le mentionner dans un testament déposé auprès de son notaire serait judicieux. Par ailleurs, l’endroit doit être pensé pour être à l’épreuve d’un éventuel incendie ou d’un dégât des eaux.

Conserver son or à la banque

La banque continue d’être à ce jour l’entité proposant la solution de stockage fiable et garantie. Malgré son coût assez élevé, cette option offre l’avantage pour le propriétaire de l’or d’avoir un accès permanent sur son bien tout en le gardant dans un endroit sécurisé et fiable. Dans l’éventualité d’un braquage de banque, d’inondation ou d’incendie, le contenu des coffres des banques est susceptible de disparaître. Toutefois, en prenant au préalable quelques précautions comme communiquer une liste détaillée du contenu de son coffre à son responsable d’agence bancaire, avec des photos à l’appui, permet au propriétaire du coffre de bénéficier d’une compensation financière pour la perte de son or.

Conserver son or auprès d’une société de gardiennage d’or

Au début des années 2000, suite au retour de l’or comme valeur refuge, les entreprises spécialisées dans le stockage d’or se sont beaucoup multipliées autant en France qu’à l’étranger. Des solutions de stockage intéressantes sont proposées pour les investisseurs. Toutefois, ils ne sont généralement pas soumis au contrôle des régulateurs officiels tels que la Banque de France (pour les banques) et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). L’investisseur doit de ce fait enquêter sur leurs solvabilités et se renseigner sur les garanties qu’ils offrent avant de faire son choix.

Les avantages de la conservation

Conserver son or chez soi, présente l’avantage de pouvoir garder un œil sur son bien en permanence. Par ailleurs, elle permettra de faire une opération de vente à tout moment si les conjonctures ou les offres sur le marché y sont favorables afin de faire du profit. Établir un testament le mentionnant permettra aux ayants droit de le retrouver en cas de disparition de son propriétaire. Par contre, l’avantage de recourir au dépôt dans un coffre-fort bancaire ou une société de gardiennage d’or réside dans le fait qu’en cas de vol ou de sinistre, le contenu de son coffre est assuré par l’assurance de l’établissement. Une indemnisation conséquente peut être perçue par son propriétaire. Les termes et les conditions de cette indemnisation doivent toutefois être discutés au préalable avec le responsable.

Découvrez aussi nos articles de Blog