Définition: L’or monétaire

Depuis qu’il a été extrait, l’or a toujours été une matière première pour la fabrication d’objets, en particulier de décorations. Depuis l’Antiquité, il a été utilisé dans les transactions et comme trésor. Il faudra toutefois attendre le XVIIe siècle et l’organisation des paiements autour des banques centrales (la première d’entre elles, la Banque de Suède — Sveriges Riksbank — fondée en 1668), pour que l’or devienne le centre du système monétaire dominant. Partant du constat de la disparition progressive du rôle de l’or en tant qu’actif monétaire, en France et dans le monde, et du point de vue du public, cet article interroge le rôle que peut encore jouer l’or en tant qu’actif financier.

L’or et les transactions

L’exemple pris ici est français. Au cours de la première moitié du XIXe siècle, les pièces de monnaie, c’est-à-dire principalement l’or, représentaient l’essentiel de la masse monétaire au sens étroit (M1), qui était utilisé dans les transactions.

En 1847, les pièces représentaient 89 % de ce volume, contre 7 % pour les billets et 4 % pour les dépôts d’apparence. Sous la IIe puis la IIIe République, ces deux derniers avoirs monétaires, surtout la IIe, croissent rapidement, si bien qu’en 1912 ils représentent respectivement 21 et 43.M1, contre seulement 37 % pour les pièces. Avec l’introduction de la monnaie obligatoire pendant la Première Guerre mondiale, temporairement levée de 1928 à 1936, et définitivement adoptée en 1936, l’étalon-or a pris fin. Après la Seconde Guerre mondiale, l’or a cessé de jouer un rôle dans les transactions, d’abord sous forme de papier-monnaie, puis sous forme de dépôts à vue, tandis que les monnaies auxiliaires telles que le cuivre, le bronze, le cupronickel et l’aluminium représenté représentent toutes les pièces en France.

L’or et le système monétaire international

Bien que l’étalon-or ait été abandonné, le métal jaune a continué à jouer un rôle important dans la fixation des taux de change entre les monnaies, en déterminant la valeur des pièces en poids d’or. Après la Première Guerre mondiale, la livre sterling, jusqu’en 1931, et le dollar américain, en fait jusqu’en 1971, jusqu’en 1976, sont restés les deux seules monnaies convertibles en or, au niveau international. En conséquence, les banques centrales peuvent alors demander à la Fed de convertir les dollars qu’elles détiennent en or ; c’est le système des changeurs standards. Cependant, le lien entre l’or et les devises peut parfois être rompu par une dévaluation, notamment lorsqu’un pays est fortement endetté vis-à-vis du monde extérieur ou même intérieurement, cible, sur le marché. Le second cas est de provoquer l’inflation par la hausse des prix des produits importés. Ces ajustements peuvent aussi être de grande ampleur, comme ce fut le cas avec la dévaluation de Poincaré le 25 juin 1928 (le franc s’est déprécié de 80 %), mettant fin à 125 ans de franc de Ger. Par ailleurs, tout comme sous l’étalon-or, un taux forcé peut être appliqué en période de troubles (guerres, révolutions), la capacité de la livre sterling ou du dollar à se convertir en or peut parfois être suspendue dans le cadre du système standard d’échange, en particulier dans le prélude à la dévaluation (ce fut le cas de la livre sterling en 1931, ainsi que du dollar en 1933 et encore en 1934).

Malgré cette activité quelque peu turbulente, davantage marquée par la Seconde Guerre mondiale en raison de dévaluations plus fréquentes, le système de change standard a été conservé et même renforcé par la création du Fonds monétaire international (FMI) dans le cadre des accords de Bretton Woods le 22 juillet 1944, maintien de la convertibilité du dollar en or. Cependant, l’accumulation des déficits courants des États-Unis et les exigences corrélatives des banques centrales de convertir leurs actifs en dollars en or ont conduit à la suspension de cette dernière, le 15 août 1971, pour l’adoption d’un régime de taux de change flottant, en mars 1973, et l’abandon de tout rôle juridique international pour l’or avec l’accord de la Jamaïque du 8 janvier 1976.

Découvrez aussi nos articles de Blog