Le Napoléon, la pièce d’or emblématique française

Éditée en 1802 pour conforter la puissance politique et culturelle de la France, la pièce d’or Napoléon est une monnaie marquante dans l’histoire française. Elle a été frappée pour succéder au Louis d’or suivant le nouveau système monétaire basé sur la théorie bimétallique.

Il sert de référence au système monétaire commun établi avec l’Italie, la Suisse et la Belgique. Influencé par Napoléon III, la pièce d’or Napoléon 20 francs devient la référence étalon-or pour les pièces d’or des pays voisins. Tel est le cas du 20 Francs Vreneli, ou de la lire Marengo, toutes frappées dans les mêmes caractéristiques et le même titre en or : diamètre de 21 mm, 1,31 mm d’épaisseur et un titre de 900 millièmes. D’autres pays européens et latino-américains ont également copié ces caractéristiques pour leur propre monnaie.

La prime du Napoléon or

La pièce d’or Napoléon 20 francs représente un incontournable dans les placements financiers. La pièce d’or est facilement accessible avec une prime de fonds avoisinant zéro. En effet, cette pièce de monnaie qui peut générer d’excellents rendements en période de crise. Pour citer un exemple, lors de la crise de 2008, la prime de la pièce avoisinait les 50 % en septembre et octobre de cette année.

Les pièces de la collection Napoléon or

Dans la même catégorie des Napoléon 20 francs, quelques pièces sont très appréciées des investisseurs. C’est le cas des Napoléon 10 francs et 50 francs. Il y a également les pièces incontournables frappées aux mêmes titres de 900 millièmes.

La pièce d’or Marianne Coq 20 francs

Surnommée « Napoléon », « Nap », « Louis », « Coq » ou « Marianne », cette pièce d’or symbolise l’image emblématique du rayonnement politique et culturel de la France à travers l’Europe. Éditée pour la première fois entre 1899 et 1906 avec une gravure « Dieu protège la France » puis entre 1907 et 1914 avec une gravure « Liberté Égalité Fraternité » sur la tranche suite à la séparation de l’Église et de l’État. Elle est frappée selon les mêmes caractéristiques techniques que le Napoléon 20 francs.

La pièce d’or Napoléon 20 francs tête laurée

Ce modèle de pièce d’or a été frappé à 85 344 950 d’exemplaires entre 1861 à 1870. Elle pèse 6,45 g pour un diamètre de 21,10 mm et 1,31 mm d’épaisseur.

Cette pièce a beaucoup circulé et refondu massivement. Ce qui fait qu’il est rare d’en trouver dans de parfaits états de conservation. Leur valeur est en hausse constante vu sa rareté. Et sa prime plus élevée par rapport à la Marianne Coq

La pièce d’or 50 francs Napoléon III tête nue

Pièce également considérée comme emblématique, cette pièce de 50 francs marque l’histoire monétaire française dans la transition entre deux époques. Frappée entre 1855 et 1859, elle marque la période de la Deuxième République de Louis-Napoléon succédé par Napoléon III.

Pesant 16,13 grammes, au diamètre de 28 mm et une épaisseur de 1,85 mm, son titre est de 900 millièmes.

Elle est très recherchée, car sa valeur est en constante augmentation, accompagnée d’une belle prime toujours en hausse. Elle constitue une aubaine pour les numismates et les investisseurs.

Le Napoléon 10F ou demi-Napoléon

Cette pièce est très intéressante, car elle pèse la moitié d’un Napoléon 20Francs donc largement moins chère à l’achat. Il existe deux modèles : celle à tête laurée ou celle à tête nue.

La valeur d’un Napoléon

La pièce d’or constitue un moyen d’investissement intéressant. Elle doit toutefois correspondre à quelques conditions : avoir un titre d’au moins 900 millièmes, avoir été frappée après l’an 1800 et circulé légalement dans son pays d’origine. Son prix de vente ne devra pas dépasser 80 % de la valeur de son or.

Découvrez aussi nos articles de Blog