Définition : or noir

L’or noir prend petit à petit une place importante dans la joaillerie. En effet, on trouve de plus en plus de créations de bagues, de colliers, de bracelets, etc. en or noir en boutique physique ou dans les catalogues des boutiques en ligne. La tendance apparue depuis peu suscite les intérêts pour cette couleur d’or originale, car les couleurs les plus classiques de l’or sont le jaune, qui est sa couleur naturelle, le blanc ou le rouge. En règle générale, quand on associe l’or pur, de couleur jaune, à un alliage comme le cuivre, l’argent ou le zinc, on obtient une couleur spécifique en fonction du dosage de l’alliage. Toutefois, pour obtenir de l’or noir, les processus sont différents. En effet, l’or noir n’est pas obtenu par un alliage d’or. Il est le résultat d’un revêtement rajouté à la surface de l’or, communément appelé « un placage d’or ». L’or noir est obtenu de deux manières. Soit à travers un traitement de surface de l’or blanc au rhodium noir. Soit par addition d’un alliage de cobalt à l’or, suivi d’un traitement thermique spécifique. Ainsi, pour obtenir de l’or noir de 18 carats, on utilise de l’or blanc du même carat qui est ensuite traité en surface avec du rhodium noir ou en alliant du cobalt avec de l’or de 18 carats, qui est ensuite traité thermiquement.

Caractéristiques de l’or noir

La malléabilité de l’or pur l’empêche d’être utilisé seul en joaillerie. En y ajoutant de l’alliage, sa solidité est renforcée, détermine la couleur du métal précieux. Mais contrairement à l’or rouge ou l’or rose, la couleur de l’or noir n’est pas le résultat d’un alliage. Elle résulte d’un traitement spécifique de l’or blanc. Tout d’abord, pour obtenir de l’or blanc, il y a plusieurs combinaisons possibles. Soit associer l’or pur à l’argent pur ou le palladium ou le platine ou le nickel. Cependant en raison des propriétés allergènes de cette dernière, son utilisation est interdite aujourd’hui. Par un procédé d’électrolyse s’apparentant au rhodiage, l’or blanc est traité en surface pour le recouvrir d’une couche de ruthénium de la famille du platine. Caractérisé par un coloris blanc-argenté métallique, le ruthénium est ainsi à l’origine de la couleur noire de l’or. A part le ruthénium, il est possible d’utiliser le rhodium, un métal très rare. Un bain d’électrolyse à base de rhodium permettra la formation d’un dépôt de couleur noir sur l’or. 

Les avantages de l’or noir

Quelle que soit la couleur sous laquelle l’or est présenté, sa valeur reste la même et sera calculée selon son titre en or. Utiliser de l’or noir dans ses créations présente beaucoup d’avantages. Tout d’abord, c’est un métal très résistant. Une bague en or noir de 18 carats par exemple sera plus robuste qu’une autre bague d’une autre couleur d’or ou d’une autre matière. En effet, l’or noir est un métal très résistant à la corrosion. Il est à l’épreuve de l’usure et du temps. C’est la raison pour laquelle cette matière est utilisée pour confectionner des objets précieux qui sont censés durer des années, voire des siècles. Par ailleurs, l’or noir est devenu le métal à la mode de la bijouterie moderne. Son aura propulse la joaillerie dans un mouvement de style plus original, alliant audace et luxe. Insolite et intemporelle, la tendance de l’or noir bouscule les règles de style du monde de la joaillerie. Contrastant force et douceur, assumant un effet d’ombre, l’or noir donne assurément de l’éclat et de la personnalité aux nouveaux bijoux. Toutes les grandes enseignes de la joaillerie l’ont adopté dans leurs créations.

Découvrez aussi nos articles de Blog