Les bijoux en plaqué or

Les bijoux en plaqué or sont à la mode en ce moment. Très utilisé en joaillerie et en argenterie, le placage d’or est un métal de qualité utilisé avant tout pour la confection d’accessoires de mode. Les bijoutiers et les magasins spécialisés proposent maintenant dans leurs vitrines des boucles d’oreilles, des colliers, des pendentifs, des bracelets et des bagues faites de ce matériau.

Le plaqué or, c’est quoi ?

En entendant le terme dorure, beaucoup de gens comprennent qu’il s’agit de plus qu’une reproduction satisfaisante de l’or. Mais vous devez savoir que tous les bijoux en or ne sont pas plaqués or. Certains sont en acier ou en laiton. Même les accessoires recouverts d’une couche d’or ne peuvent être dorés sans respecter une certaine épaisseur de la couche d’or. C’est vraiment la grammaire de l’or, son poids et la qualité de l’or, 16, 18 ou 24 carats qui font sa qualité et donc sa durabilité.

La pureté de l’or entre également en jeu. Il existe même une loi sur le sujet qui stipule que l’épaisseur minimale est de 3 microns.

Les métaux les plus utilisés par les bijoutiers comme base pour le placage sont l’argent massif, le laiton, le laiton, le cuivre, le maillechort et l’étain au plomb. Le métal choisi doit être recouvert d’une fine couche d’or par électrolyse. Cette méthode est appelée méthode de galvanoplastie. Actuellement, les créateurs proposent d’autres couleurs pour le placage en or rose ou en or blanc. Chaque gemme dorée a sa propre signature.

Origine des bijoux en plaqué or

Le plaqué or provient d’une ancienne technique artisanale. Au début, les artisans utilisaient la méthode de dorure obtenue à partir de feuilles d’or ou de dorure d’un autre métal. La technique utilisée alors était l’évaporation du mercure. Très prisé des rois grecs et romains, ce matériau symbolise le luxe et la puissance. De plus, ils ont une couronne dorée parsemée de diamants et d’autres pierres précieuses. Depuis 1912, le placage d’or est utilisé pour produire des médailles d’or aux Jeux Olympiques.

Les premiers objets dorés appartiennent aux Incas. Plus tard, les Grecs et les Romains s’en sont inspirés pour travailler la matière avec la technique de la fermeture et du pliage. Le placage d’or a ainsi résisté à l’épreuve du temps et s’est enrichi d’histoire. Au fil des ans, les bijoutiers ont développé une technique plus avancée qui est le placage à l’or.

En France, le placage d’or est considéré comme un métal précieux depuis le 18ème siècle, aujourd’hui ce métal particulier est usiné de façon spécifique. En effet, la grande majorité des bijoutiers pratiquent l’électrolyse chimique.

Composition du plaqué or

En France, un bijou doré est ainsi façonné à partir d’un métal tel que l’argent 925, le laiton, le laiton, le cuivre, le maillechort ou l’étain plomb. Il est ensuite recouvert d’une fine couche d’or d’au moins 3 microns (0,003 mm). Le bijou plaqué or le plus prestigieux est l’argent massif recouvert de 5 micromètres d’or 18 carats.

Le placage or

Concernant le placage, c’est-à-dire le dépôt d’une couche d’or sur le cœur de la gemme, le fabricant la plonge dans un bain électrolytique. Ce dernier consiste en une solution pour dissoudre un métal précieux afin qu’il puisse adhérer à un autre matériau. La galvanoplastie consiste à laisser passer du courant entre deux bornes, dont la cathode et l’anode. Apparemment, la cathode sert à fixer l’intérieur du bijou et l’anode à déposer l’or. Les trois étapes essentielles de l’électrolyse sont :

– Initiation au dépôt d’or

– gisement d’or

– Finir les touches finales pour une finition parfaite

Le poinçon des bijoux en plaqué or

Un poinçon est une inscription très subtile que l’on trouve sur un bijou. Il a été frappé par un équipement du même nom. Il indique la teneur en métaux précieux, dont l’or. Pour les accessoires plaqués or, cette garantie est généralement indiquée par les initiales du fabricant suivies de carats d’or (10, 14, 16, 18, 20 ou 24).

Découvrez aussi nos articles de Blog