Définition: Le poinçon or

Le poinçon est une gravure ou un creux qui permet d’identifier la teneur en or d’un objet (bijou, montre, etc.). En ce qui concerne l’or, il existe 5 signes révélateurs différents.

Définition

Le poinçon permet de déterminer le carat, qui est le pourcentage d’or présent dans la gemme. Plus le carat est élevé, plus la teneur en or est élevée. Le carat représente 1/4 de la masse totale d’un alliage. Ainsi de l’or 18 carats signifie qu’il y a 75 % d’or (18/24 x 100 = 75 %) dans le bijou poinçonné. Dans le détail :

– Un bijou contenant 99,9 % d’or pur est dit à 24 carats.

– Un bijou contenant 75 % d’or pur est dit à 18 carats.

– Un bijou contenant 58,5 % d’or pur est dit à 14 carats.

– Un bijou contenant 37,5 % d’or pur est dit à 9 carats.

Poinçon, importance

Selon la taille de l’objet, la marque sera plus ou moins importante, mais il est indispensable de l’identifier, notamment à l’aide d’une loupe pour évaluer la valeur d’un objet. Habituellement, sur une bague, la marque d’or est frappée à l’intérieur ou à l’extérieur de la bague. Sur les colliers, sautoirs ou bracelets, on le retrouve à une extrémité, près du fermoir. Sur la montre, la gravure se trouve sur le boîtier intérieur ou extérieur.

Attention : les marquages ​​carrés indiquent si le bijou est plaqué or ou argent.

La France a sa propre empreinte. C’est l’État, par l’intermédiaire d’organismes de garantie, qui tamponne les objets en métaux précieux (or, argent et platine). Seul l’Office de garantie de Paris est habilité à tamponner la bordure 24 carats. La marque faite sur un produit en métal précieux qui peut être le métal est creusée à l’aide d’un outil mécanique appelé poinçon — ou d’un laser (Décret n° 2013411 du 17 mai 2013 relatif à la forme et au collage du poinçonnage et la gravure au laser sert à sécuriser le titre d’une œuvre en métal précieux).

Poinçon, sur les ouvrages neufs fabriqués en France

En France, il existe 5 principaux poinçons :

En 2002, la France a créé un timbre pour l’or 24 carats (999 parties pour mille). C’est un hippocampe de profil entouré d’une liste. Ce type de marquage apparaît presque exclusivement sur les lingots et les lingots, car l’or 24 carats est trop mou pour fabriquer des bijoux, qui sont généralement constitués du métal jaune 18 carats.

Poinçon d’identification en or massif (22 carats) de premier ordre représentant un aigle en forme dans un rectangle biseauté. Il est en vigueur depuis 1919. Le chiffre 1 (1 = premier titre) est indiqué en bas à droite sous le bec de l’aigle. Comme l’or 24 carats, l’or 22 carats est rarement utilisé pour les bijoux, car il peut se déformer à l’usage.

En vigueur depuis 1994, ce signe représente une tête d’aigle entourée d’un hexagone. Il représente l’or 18 carats (750/1000e) le plus utilisé dans la fabrication de bijoux de haute qualité. Le numéro du marqueur apparaît en bas à droite sous la tête de l’aigle, pour le premier signe de titre, sauf ici c’est 3.

Important : la tête de l’aigle peut aussi n’être entourée de rien, notamment dans le cadre de la délégation de signes. On arrive alors à une « petite garantie », car le cachet n’est pas estampillé par l’État, mais par le fabricant. La pureté (750/1000) est la même que celle garantie par une tête d’aigle encadrée de diamants ou un hexagone (18 carats).

 

Le coquillage est entouré d’un anneau représentant un métal d’une teneur en or pur de 14 carats d’or (585/1000e). Une gemme portant cette marque n’est pas considérée comme de l’or massif, mais plutôt comme un alliage d’or.

Ce signe de trèfle représente le métal avec une teneur en or de 9 carats (375/1000). Une gemme avec ce type de marque est considérée comme de l’or faiblement allié.

Découvrez aussi nos articles de Blog