Définition : Maillechort

En numismatique, Maillechort désigne l’alliage de cuivre, de nickel et du zinc. Il a été inventé par Chorier et Maillot en 1820. Il est utilisé pour la fabrication de certaines pièces de monnaie. Le maillechort est composé de 67 % de cuivre, de 15 % de nickel et de 18 % de zinc. On retrouve aussi parfois du plomb en de très petites quantités dans le maillechort. Cet alliage blanc est dur et peu oxydable. C’est aussi un métal à faible conducteur électrique. Le maillechort a été utilisé en Autriche pour fabriquer les 10 haller dans les années 1915 et 1916. En revanche, cet alliage a été plutôt utilisé en France pour émettre les pièces de monnaie de 1 Franc et de 50 centimes Guadeloupe et dépendances en 1903.


De 1938 à 1940, le maillechort a servi aussi de matière de base pour la frappe des pièces de 5, de 10 et de 25 centimes. Ces pièces sont « trouées ». Les pièces de monnaie de 5, 10, et 25 centimes émises en Belgique entre 1930 et 1939 ont pour matière de fabrication le maillechort. Il existe aussi des médailles qui ont été fabriquées à partir de cet alliage. On retrouve également dans les bijouteries de maillechort en bijoux. Il est utilisé pour fabriquer des bijoux fantaisie, des cœurs de crucifix ou autres. Le maillechort est souvent confondu à l’argent. Mais sa couleur similaire à celle de l’acier permet de reconnaître du maillechort. Par ailleurs, l’argent de qualité ne sera pas attiré par l’aimant alors que cet alliage peut se coller à l’aimant. Le métal maillechort et son prix au kilo varie en fonction de son épaisseur.

Découvrez aussi nos articles de Blog